Origine des Risques

Les risques fournisseurs surviennent parce que:

  • Les entreprise délèguent à l'extérieur des activités qu'elles ne contrôlent pas directement (ce ne sont pas ses employés)
  • Les entreprises externalisent des prestations, ce qui est difficile à décrire à des personnes qui ne sont pas dans l'entreprise.
  • Les entreprises achètent à des fournisseurs qui maitrisent des technologies que le client ne connait pas.
  • Les distances augment, et les différences culturelles, géographiques, règlementaires etc...
  • La globalisation des échanges et les échanges électroniques induisent des changements de plus en plus rapides dans les offres et les demandes. Prix, techniques, disponibilités, varient de plus en plus vite.

Quels risques?

La liste est à peu près infinie. On peut regrouper en:

Qualité:

Produits ou services non conformes, rejetés à l'arrivée, ou pendant l'usage, ou par les clients.

Délais:

  • Retards, pénuries, quantités imposées trop fortes, ruptures temporaires, disparition du produit ou service.

Coûts:

  • Prix fluctuants, meilleurs conditions aux concurrents, frais annexes: financiers, logistiques...

Impacts organisationnels:

Cette liste est la plus longue et hétéroclite:

  • Vol de propriété intellectuelle
  • Plaintes pour vol de propriété intellectuelle
  • Fournisseur devenant concurrent
  • Fournisseur au comportement agressif: débauchage de personnel, dommages aux biens ou installations, détournement de matières premières...
  • Plainte de consommateurs
  • Poursuite en justice: violation du droit social, fiscal...
  • Atteintes à l'image de marque
  • etc...

Comment se prémunir?

Recenser les risques

Le recensement sera essentiellement basé sur l'expérience. Basez vous sur les problèmes déjà rencontrés, les articles de presse, et les consultants.

(Un consultant comme Patrick DESAUNAY est à même de vous aider sur ce point.)

Classer les risques

Ne traiter que les risques qui ont une forte probabilité d'apparition, ou qui causeraient de gros dommages, ou qui seraient à la croisée des deux critères. Ces risques en "zône rouge" sont les risques critiques.

risques criticite

 Prévenir les risques

Les actions préventives vont essentiellement traiter de fiabilité.

  • Cahiers des charges exhaustifs
  • Fiabilité des technologies
  • Solidité financière, motivation des fournisseurs
  • Vérifications du respect des règlementations
  • Pays à faible risque de troubles, problèmes climatiques...
  • Etc.

Limiter les impacts

Par ailleurs, et dans un deuxième temps, il sera bon de préparer les mesures de sauvegarde, c'est-à-dire les mesures qui seront prises si le problème se manifeste (par exemple: dépôt de bilan, livraison non conforme...)

  • Assurances
  • Double source
  • Pénalités
  • Etc.

Attention à ne pas confondre les deux actions: préventives et correctives. Les correctives coûtent généralement de l'argent, et signifient généralement que, de toutes façons, vous aurez un dommage à subir, ne serait-ce que vis-à-vis de votre client.

Communiquer

En cas de risque dit critique, c'est-à-dire avec au moins probabilité d'évènement ou gravité d'impact élevée, la bonne communication sera:

  • Exposer la cause
  • Exposer l'impact
  • Exposer ou résumer les mesures prise, et expliquer (résumé) en quoi elles ne peuvent suffire.
  • Demander une aide spécifique ou faire une demande explicite (budget supplémentaire, annulation de production, assistance juridique...)

Ne communiquez pas sur les risques "pour informer" ou "pour sensibiliser" ou "pour prévenir". Fixez vous un résultat à obtenir de votre interlocuteur.

Nous contacter

Connexion